première sortie terrain

Publié le par Mimie

Mercredi, première sortie terrain pour les besoins de notre étude. Nous allions chercher Anemone palmata, petite renonculacée protégée nationalement, et dont une seule station est connue sur le massif. 

Après 15 minutes de montée, et la traversée des chênes kermès qui piquent même à travers le jean, on la trouve enfin. Je suis accompagnée de Cécile, qui suit l'étude avec moi, et d'Errol Vela, chercheur à l'IMEP (institut méditerranéen d'écologie et de paléoécologie), et poiture en botanique. C'est lui qui nous mène à la station, sinon on n'aurait jamais trouvé toutes seules !!

Et elles sont là, toutes fleuries ... un parterre de petites fleurs jaunes et de rosettes. On a presque peur  de marcher dessus pour aller de fleur en fleur. Mais Errol nous explique que le site est régulièrement visité par des sangliers, elles sont piétinées et ça ne les dérange pas. D'autre part, elles fleurissent mais ne fructifient pas, elles ne se reproduisent que végétativement ... Du coup, on pourrait presque prendre les fleurs pour les mettre dans un vase. Enfin ce serait dommage quand meme !!!

On compte le nombre de fleurs, 99, c'est un record ! Errol n'en avait jamais vu autant en une fois ! On mesure la surface de la station, la pente, point GPS pour les coordonnées, l'exposition ... Puis on fait un relevé exhaustif des espèces présentes sur la station.

Le protocole était rédigé à l'avance, on avait une "fiche terrain" et une "fiche plante" sur l'Anemone, pour etre sur de ne rien oublier. Errol travaille beaucoup sur l'Anemone, du coup il fait une photo de chaque fleur, pour compter le nombre de pétales et comparer avec d'autres stations en Espagne. Notre Anemone serait une sous espèce endémique. Bref, je ne vous raconte pas tous les détails de diploidie et tétraploidie, mais la Schnitz serait heureuse !!

Une fois tout complété, on peut rentrer. Mais il faudra recommencer pour chaque plante jugée "remarquable". Heureusement, ici les botanistes sont assez sympa entre eux et partagent facilement leurs données, du coup une bonne partie du travail est faite rapidement ! Mais le printemps est précoce cette année, il faudra rapidement aller sur le terrain, avec au moins 2 ou 3 sorties par semaine. J'ai hâte !

Et voilà la station !


Et un gros plan sur l'Anémone, l'est-y pas trop mimi ? ("bah non, c'est une anémone !" "bah oui mais elle est mimi quand meme !" "bah nan, c'est une anémone !!!" ... ça vous rappelle pas quelqu'un ?)


J'en entends déjà dire "bah c'est une grosse fleur jaune quoi !"

Publié dans Le stage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bah c'est une grosse fleur jaune quoi ^^
Répondre
M
ouais bah les usages scientifiques ... parlons-en tiens ... Errol (le chercheur de l'IMEP qui nous aide) en a pris pour usage scientifique, il l'a mise en serre, et pouf elle s'est fait bouffer par je sais plus quel insecte qui trainait dans la serre, alors bon ... ^^'<br /> <br /> Puis je m'appelle pas Mumu, moi, je considère pas qu'on peut prendre n'importe quelle plante, meme protégée, juste pour faire un herbier, justement parce qu'on s'appelle Mumu :D
Répondre
P
Reproduction végétative!!! Ne prends pas un bout de plante pour la planter chez toi!! C'est une plante protégée!!! tu n'as pas le droit de la cueillir, seulement pour des usages scientifiques!! Et je doute que dans ton salon, ce soit un usage scientifique!!
Répondre